Presse – Exposition « Demeures Fractales de JC Meynard » dans les Alpes-Maritimes

Articles de presse sur la double exposition de Jean-Claude Meynard   » Les Demeures Fractales  »  –  du 15 février au 15 avril 2013 – Salle Saint Esprit de Valbonne Village et Médiathèque communautaire de Valbonne Sophia Antipolis

Nice Matin 17 02 2013 72 copie

Nice Matin 15-02 2013 WEB copie

Nice Matin 14-02 2013 WEBCouverture Sophia Mag 3 recadreMag Sophia MEYNARD Page 92Mag Sophia MEYNARD Page 93Mag Sophia MEYNARD Page 94Mag Sophia MEYNARD Page 95LMS Couverture recadré 1LMS p102

Capture d’écran 2013-04-02 à 22.46.32Nice-arts 2000

Jean-Claude Meynard… ou une certaine approche de la complexité…

Par Giordan et Biancehrie

L’artiste à ses débuts

Jean-Claude Meynard, né en 1951, vit et travaille actuellement à Valbonne. Sa carrière commence dans les années 70 dans la mouvance de l’hyperréalisme. Sa peinture développe alors, selon les dires du critique d’art Gilles Plazy « les figures de rites de passages et sa force est de ne pas en donner des images métaphoriques » (1) et ses toiles présentent des scènes emblématiques de la société de ces années-là : les cinémas de quartier, les bars, les flippers, etc…
Son œuvre majeure, Hyper Street (1975), est très symbolique de cette démarche : « un hyper-œil pour une hyper-réalité, une hyper-géométrie » (2). Son projet est de sortir du monde euclidien pour capter de façon antagoniste au même instant l’ensemble et le détail, le macro et le micro, le premier et le dernier plan,..

1975 Hyper Street 1

HYPERSTEET – triptyque hyperréaliste de JC Meynard – peinture acrylique sur toile – 7 mètres de longueur – 1974/1975 – 1er panneau

1975 Hyper Street 2

HYPERSTEET – triptyque hyperréaliste de JC Meynard – peinture acrylique sur toile – 7 mètres de longueur – 1974/1975 – 2ème panneau

1974 Hyper Street 3

HYPERSTEET – triptyque hyperréaliste de JC Meynard – peinture acrylique sur toile – 7 mètres de longueur – 1974/1975 – 3ème panneau

1974 Hyper Street 4

HYPERSTEET – triptyque hyperréaliste de JC Meynard – peinture acrylique sur toile – 7 mètres de longueur – 1974/1975 – 4ème panneau

19741975-hyper-street1

HYPERSTEET – triptyque hyperréaliste de JC Meynard – peinture acrylique sur toile – 7 mètres de longueur – 1974/1975 – Vision totale

Progressivement son style évolue en jouant sur la diffraction ; Jean-Claude Meynard continue son approche de la complexité par une exploration d’un de ses thèmes permanents : les figures intérieures. Il parle d’une « Géométrie des Enigmes » et les catalogues décrivent son travail comme une « mise en peinture de la traversée des apparences »… Par des effets de lumière, de cadrage et de composition multiple, l’image, même la plus réaliste, se révèle être un « fantasme ».
Ses 
expositions s’intitulent alors Série Noire, Schizophrénie, LeJeu.

103_0311 72 copie

 

Meynard à Trieste

Exposition collective

 » AU DELA DU SUBLIME  » 

 Organisée à TRIESTE  par GianCarlo Pagliasso et Maria Campitelli 

Du 15 mai au 15 juin 2013 

Oltre Il sublime-Invitation

catalogo Page_03

Il Piccolo 14-05-2013 Web

Jean-Claude Meynard - "Ondes Miroir", 2005 -

Opera de Jean-Claude Meynard « Ondes Miroir », 2005 – Stampa digitale su plexiglas 120 x 80 x 20 cm

Mémoires d'Eau - 2013

Opera Jean-Claude Meynard  » Mémoires d’Eau », 2013 – stampa digitale su plexiglas 80 x 80 cm

CATALOGO

Catalogue de l'exposition

Catalogue de l’exposition

catalogo Page_03

CATALOGO

Préface de GianCarlo Pagliasso

et

Maria Campitelli

catalogo Page_04

catalogo Page_05

catalogo Page_06

catalogo Page_07