Jean-Claude Meynard et Joël Stein… géométries en duo.

Jean-Claude Meynard et Joël Stein vus par Philippe Vermes

Jean-Claude Meynard et Joël Stein – Deux géométries exposées en 2001  à la galerie Lavignes Bastille. Photo Philippe Vermes.

 Article H.F.Debailleux sur Jean-Claude Meynard et Joël Stein

L’INFINI MIS EN ABÎME

4 avril 2001 à 00:23

Par DEBAILLEUX HENRI-FRANÇOIS

L’infini, c’est un peu comme Rome: plusieurs chemins peuvent y mener. Et au moins deux, comme le met très bien en perspective cette exposition qui confronte les démarches de Joël Stein (né en 1926) et de Jean-Claude Meynard (né en 1951).

Au rez-de-chaussée de la galerie, une sélection d’oeuvres datées de 1960 à 1981 rappelle le parcours de Joël Stein, qui fut l’un des fondateurs (aux côtés de François Morellet notamment) du Grav (Groupe de recherche d’art visuel, créé en 1960, à Paris, et dissous en 1968). Elles s’amusent d’Accélération optique (titre d’une pièce), de compositions avec des trames, des labyrinthes, des trièdres… pour mettre en place des jeux visuels et des perspectives infinies.

Au premier étage, les oeuvres de Jean-Claude Meynard introduisent, elles, à une autre géométrie, non euclidienne celle-là, puisqu’il s’agit de la géométrie fractale. Celle avec laquelle Meynard (pilier du Mouvement fractal, créé en 1994) travaille depuis plus de dix ans, comme le rappelle en introduction la toile Cristaux (de 1991), suivie de quelques autres de différentes séries et surtout les toutes récentes. On y retrouve le travail sur la complexité, la mise en abîme, l’autosimilarité, les jeux d’échelle, le réseau qui anime la recherche de l’artiste, mais encore plus poussé qu’auparavant. Réalisées en impression numérique sous Plexiglas et en relief, elles saturent l’espace d’excès visuels (de signes, de lignes, de formes) et d’arborescences, pour évoquer l’effet papillon, qui, de fil en aiguille et de la chrysalide à la lumière, se cristallise lui-même en papillon et ainsi de suite. Spirales sans fin pour ouvrir de nouvelles perspectives et de nouveaux infinis, des plus petits aux plus grands et vice versa.

Galerie Lavignes-Bastille. 27, rue de Charonne, 75011.

 Jean-Claude Meynard et Joël Stein - Joël Stein et Jean-Claude Meynard - Le Grav, le Fractal... deux géométries en duo - Photo de Philippe Vermes

Jean-Claude Meynard et Joël Stein, Joël Stein et Jean-Claude Meynard – Le Grav, le Fractal… deux géométries en duo exposées en 2001 à la galerie Lavignes-Bastille – Photo Philippe Vermes

            

 

ATELIER MEYNARD ET VARIATIONS FRACTALES…

Atelier de Meynard – Août 2012 – Valbonne Sophia Antipolis

Atelier Meynard - Valbonne Sophia Antipolis

Atelier de Meynard – Valbonne Sophia Antipolis

Atelier Meynard – Valbonne Sophia Antipolis

SB7A0142 72 copie

Atelier Meynard – Photo Pascal Le Moil – Août 2013

SB7A0144 72

Atelier Meynard – Photo Pascal Le Moil – Août 2013

Meynard - Atelier Valbonne Sophia Antipolis  - Jacques Vienne et Serge Sarrebeyroux

Meynard – Atelier Valbonne Sophia Antipolis – Jacques Vienne et Serge Sarrebeyroux

Professeur Christian Cabrol et Jean-Claude Meynard - Atelier

Professeur Christian Cabrol et Jean-Claude Meynard – Atelier

La Maison Fractale – Atelier Meynard – Pierre Cornette de Saint-Cyr – Septembre 2012 – Valbonne Sophia Antipolis.

Atelier Meynard

Atelier Meynard – Août 2012 – Valbonne

Atelier Meynard – Valbonne – Août 2012

Atelier Meynard – Oeuvre Babel

Atelier Meynard – Oeuvre « Ondes Fractales » – Août 2012 – Valbonne

Atelier Meynard

a

Atelier Meynard – Oeuvre  » Marcheur Fractal » – Août 2012 – Valbonne

Atelier Meynard – Oeuvre  » L »Escalier Fractal  » – détail – Août 2012 – Valbonne

Atelier Meynard - Valbonne Sophia Antipolis - Oeuvre Fractale Connexion

Atelier Meynard – Valbonne Sophia Antipolis – Oeuvre Fractale Connexion

Atelier Meynard – Août 2012 – Valbonne Sophia Antipolis

Meynard - Nuit - la Sculpture  World Champagne

Meynard – Nuit – la Sculpture World Champagne

Dans l’atelier de Jean-Claude Meynard, à Valbonne-Sophia Antipolis  – photos Frédéric Labat

J’aime ceci:

Soyez le premier à aimer ceci.

Répondre

Jean-Claude Meynard et Bedri Baykam – Istanbul – mai 2012

A l’occasion de l’exposition du Papillon Fractal de Meynard à Istanbul,  Baykam et Meynard, qui se connaissent depuis longtemps, se sont retrouvés à la « Piramid Sanat« , le centre d’art et atelier de Baykam…

Une journée avec Artistes – Photos Elisabeth Préault.

Piramid Sanat, le centre d’art et atelier de Bedri Baykam à Istanbul

Jean-claude Meynard et Bedri Baykam

Oeuvre de Bedri Baykam… route peinte et vrai tableau de bord, Meynard au volant, image rarissime ! Piramid Sanat – mai 2012 – Photo Elisabeth Préault

Meynard et Baykam – Atelier Baykam – Istanbul – mai 2012
Photo Elisabeth Préault

Meynard et Baykam - Atelier Baykam - Istanbul - mai 2012

Meynard et Baykam – Atelier Baykam – Istanbul – mai 2012

Meynard et Baykam – Atelier Baykam – Istanbul – mai 2012
Photo Elisabeth Préault

Meynard et Baykam – Atelier Baykam – Istanbul – mai 2012
Photo Elisabeth Préault

Meynard et Baykam …. scène à 3 personnages!
Atelier Baykam à Istanbul – mai 2012

Meynard et Baykam, Istanbul, Mai 2012

 

 

Le Papillon Fractal de Meynard

Deux ans après avoir été exposée à la Villa Tamaris, la Seyne-sur-Mer (Var, France), « Morpho », le Papillon Fractal de Meynard,  se pose à Istanbul, à la Galerie Riff Art Projects.

DU 10 MAI AU 3 JUIN 2012

Exposition « Le temps au Temps – Identités 2 »

« Morpho » est d’abord un auto-portrait travaillé à la manière d’un « effet papillon », c’est-à-dire infiniment démultiplié et se métamorphosant au fur et à mesure de son expansion… En tant qu’auto-portrait, c’est aussi une interrogation sur l’identité, entre la permanence et le fluctuant, l’appartenance et l’échappée… Et pour un peintre, pour un plasticien, l’identité est une interrogation majeure : comment figurer l’identité, c’est à dire, à quel moment arrêter la figure?

Galerie Riff Art Projects  /  Paris – Istanbul Yazicizade Residance
 Firuzağa Mh.
Defterdar Yokuşu No: 1
 – Beyoğlu / Istanbul, Turkey

LE DEJEUNER SUR L’HERBE… MEYNARD FRACTAL!

O

Cette toile s’apparente à la série des « Corps Recomposés »

Cette toile est une commande passée en 1994 par un collectionneur privé à des artistes de renommée internationale comme Meynard, Combas, le Gac, Menichetti, Viallat, Di Rosa, etc. Ces artistes devaient se réapproprier le tableau mythique d’Edouard Manet « Le Déjeuner sur l’Herbe » en réalisant à leur tour « Un déjeuner sur l’Herbe » aux mêmes dimensions. A l’heure actuelle, les toiles sont toujours présentées dans de nombreuses expositions internationales.

Le « Déjeuner sur l ‘Herbe » de Jean-Claude Meynard – grande toile de 2 mètres sur 2 mètres 60 – a ceci d’exemplaire que sa juxtaposition avec la toile d’Edouard Manet nous permet de voir, presque d’assister, au processus fractal de création opéré par l’artiste. Pour reprendre la pensée de Susan Condé, c’est une métamorphose du tableau de Manet qui s’élabore ici, entre brisures et fragmentations fractales – avant de se restructurer, tel un puzzle, dans un nouvel état.

En rappel d’amitié entre Jean-Claude Meynard et Bedri Baykam, ci-dessous, « Le Déjeuner sur l’Herbe » de Bedri Baykam.

MEYNARD, LA COMPLEXITE, LA PERMANENCE, ET LES ECHOS…

Jean-Claude Meynard - "Le Dormeur" 1990 (Acrylique sur toile) - "Ondes Miroir" 2004 (Architecture numérique)

Explorant la complexité du réel et la place de l’homme au sein de cette complexité, Meynard a crée des univers picturaux de factures très différentes pourtant, lorsque l’on rapproche ses univers, des correspondances, des résonnances, des échos se font jour…

Ce télescopage du temps crée des compositions, de recompositions, des re-créations.

« Le but est de regarder le monde d’une manière non finie, non définitivement finie, pour redonner des possibilités de composition et de recomposition, donc de vie»

Extrait Interview Meynard revue Art Actuel – septembre 2010

Meynard - "Escalator" 1975 (Peinture acrylique sur toile) - "L'Escalier" 2004 (Impression numérique sous plexiglas)

Jean-Claude Meynard - " La Gare " 1975 (Acrylique sur toile) - " La Porte Fractale"( Architecture numérique)

Jean-Claude Meynard - " La Danse" 1983 (Acrylique sur toile) - "Sablier" 2001 (Architecture numérique)

Jean-Claude Meynard - "Brasserie" 1975 (Acrylique sur toile) - "Echo" 2005 (Architecture Fractale)

Jean-Claude Meynard - "Amazone" 1981 (Peinture acrylique sur toile) - "Passage" 2002 (Architecture numérique)

Explorant la complexité du réel et la place de l’homme au sein de cette complexité, Meynard a crée des univers picturaux de factures très différentes pourtant, lorsque l’on rapproche ses univers, des correspondances, des résonnances, des échos se font jour…

Ce télescopage du temps crée des compositions, de recompositions, des re-créations.

« Le but est de regarder le monde d’une manière non finie, non définitivement finie, pour redonner des possibilités de composition et de recomposition, donc de vie»

Extrait Interview Meynard revue Art Actuel – septembre 2010