CONNAISSANCE DES ARTS – 25 FÉVRIER 2019

JEAN-CLAUDE MEYNARD,  LA PART FRACTALE DU CINÉTISME OU L’ŒUVRE FAIT SON CINEMA

Jean-Claude Meynard, Duo fractal Papagena, Papageno ( détail) , Galerie Lelia Mordoch

Dans la continuité de son exposition personnelle organisée cette année en France et aux Etats-Unis, Jean-Claude Meynard présente deux œuvres issues de ses « Chants fractals »dans le cadre de l’exposition «  Cinétisme, 1er, 2e, 3eGénération »organisée par le galerie parisienne Lelia Mordoch jusqu’au 23 mars 2019. 

«  Papagena, Papageno » et « Fractal Circus Parade », les œuvres présentées sont emblématiques du travail de l’artiste et procèdent du même processus de création : l’artiste met en place une silhouette humaine dont la démultiplication ad libitum finit par générer une autre figure, ici, une figure animale : celle du perroquet . C’est du mouvement que naît cette métamorphose. Non pas l’effet visuel du mouvement mais le mouvement qui nous permet d’appréhender visuellement la « part fractal » du vivant, son degré de liberté, de combinatoire, d’hybridation, de mutation…

Dans le travail de J-C.Meynard, la dimension cinétique s’exerce à travers la démultiplication des formes en arborescences infinies pour emmener l’œil au-delà des l’œuvre, au-delà du cadre, au-delà…

Comme dans tous les Chants fractals de l’artiste , le « Papagena Papageno et Fractal Circus Parade  » ont été conçus en correspondance avec des partitions musicales. Pour l’une, le duo Papagena Papageno de la Flûte Enchantée de Mozart,  pour l’autre l’ouverture du Guillaume Tell de Rossini.  Ainsi les œuvres ne sont plus limitées à leur seule forme plastique, mais elles sont augmentées d’une musique, et d’un film réalisé par l’artiste qui dévoile leur processus de création. Musique et film sont intégrés à l’œuvre via un QR code que l’on scanne pour suivre, in vivo, la construction picturale et musicale de ces Chants fractals. Au delà de l’œuvre, ce QR code poursuit le mouvement – et l’œuvre fait son cinéma. On est immergé dans une nouvelle dimension sensorielle.

Dans son dernier livre, récemment paru : «  L’Animal fractal que je suis » ( Editions Connaissances et Savoirs), J-C. Meynard consacre un chapitre entier à cette représentation métamorphique du réel – en particulier à travers la grande série de son Bestiaire Fractal * dont les figures animales donnent à voir le passage du vivant d’un état à un autre état, l’aller-venir de l’homme à l’animal dans les limites fluctuantes, hésitantes de la vie.

De la même manière, ses Chants fractals ouvrent de nouveaux territoires, créent des passerelles entre l’image, le mouvement, la musique, le film… il n’est plus de domaine réservé, de chasse gardée.

Avec la géométrie fractale dont il est l’un des acteurs majeurs sur la scène contemporaine et l’outil numérique, l’artiste explore la complexité du réel en nous présentant la vie comme un immense algorithme, sans fin ni limite, immense fractal composé de flux et d’arborescences  d’où jaillit par instants «  une figure identifiable », humaine, animale, « une figure reconnaissable », visuelle, sonore, qui aussitôt s’échappe vers une nouvelle métamorphose…

Zacharie Nadar

 

Le Bestiaire fractal a été l’objet de nombreuses expositions en France ( Paris, Galerie Dumonteil), à Hong-Kong (Fine Art Asia), en Italie (Palazzo Tagliaferro), en Chine (Galerie Dumontel Shanghai), au Mexique (Musée de Mexico et Centre Culturel d’Oaxaca). Il a donné lieu à deux films :  » L’Animal fractal que je suis » et  » Infinies Métamorphoses  »

 

 

 

FRACTAL CIRCUS PARADE DE JEAN-CLAUDE MEYNARD, QUAND L’ŒUVRE FAIT SON CINÉMA….

FRACTAL CIRCUS PARADE – 2018
Oeuvre dernière née de la série des « Chants Fractals » de J.C Meynard, Fractal Circus Parade a été conçue en correspondance avec la partition musicale de Rossini – l’ouverture de Guillaume Tell.
Création numérique sous Plexiglas 70 x 52 – Tirage à 8 exemplaires

L’ oeuvre n’est plus limitée à sa seule forme plastique, elle est augmentée d’une musique, et d’un film qui dévoile son processus de création – musique et film sont intégrés à l’oeuvre via un QR code que l’on scanne pour suivre, in vivo, la construction picturale et musicale de ce Chant fractal.
Dans cette oeuvre, la dimension cinétique s’exerce à traversla démultiplication des formes qui se métamorphosent dans des arborescences infinies.
Pour emmener l’oeil au delà de l’oeuvre, au delà de son cadre, la mise en action du QR code initie un mouvement…
L’œuvre fait son cinéma.

Chants fractals de Jean-Claude Meynard

Mis en avant

Les  » Chants Fractals  » appartiennent à la grande série des « Métamorphoses »

En 2014 et 2015, la galerie Lélia Mordoch organise en France, puis aux USA, une importante suite d’expositions de J-C. Meynard, intitulée  » Métamorphoses, Hybrides et autres Mutations… ». L’artiste y présente  ses variations fractales toutes issues d’une même matrice de silhouette humaine (2014 France, Grand Palais, Art Paris) ( 2014 USA, Miami, Scope Miami et Beach Art Fair ) (2015 USA, Miami, The Art of Infinity ).

En 2016, l’artiste élargit son concept d’Infinies Métamorphoses à la figure animale et conçoit un  » Bestiaire Fractal  » à partir d’algorithmes de silhouettes humaines déjà présentes dans son œuvre.

Ce Bestiaire fractal a été le sujet de nombreuses expositions organisées par le Galerie Dumonteil – Paris, Shanghaï, Pékin  – et par Giancarlo Pagliasso, critique d’art et historien d’art, dans des musées d’Europe (Palazzo Tagliaferro, Palazzo Costanzi) et au Mexique (Museo del Ferrocarril et Museo de la Mascara, San Luis Potosi).

Deux films ont été  réalisés sur ce Bestiaire fractal : « L’Animal fractal que je suis » et  » Infinies Métamorphoses « .

En 2018/2019,  l’artiste présente à la galerie Lelia Mordoch sa dernière série de métamorphoses conçues en « correspondance » avec des partitions musicales de J-S. Bach, Béla Bartok, Claude Debussy, Mozart.

Les œuvres ne sont plus limitées à leur seule forme plastique, elles sont augmentées d’une musique, et d’un film qui, réalisé par l’artiste, dévoile leur processus de création. Musique et film sont intégrés à l’œuvre via un QR code que l’on peut flasher pour découvrir, in vivo, la construction picturale et musicale de ces Chants Fractals.

PAPAGENA, PAPAGENO 

DUO FRACTAL – PAPAGENA, PAPAGENO –  Impression numérique sur altuglas – Dimensions 65 x 52 cm – avec musique et film intégrés à l’œuvre / Musique de Mozart « Papagena, Papageno » extrait de « La flûte enchantée » – 2018
Duo Fractal – Papagena, Papageno, thème et partition 
 Impressions numériques sur altuglas avec sa partition en triptyque de 35  x 165 cm – l’ensemble 217 cm
QR CODE DU DUO FRACTAL – PAPAGENA, PAPAGENO
Pour accéder au film et à la musique, scanner le QR code avec votre appareil photo smartphone sinon avec l’application I-nigma. 

L’HORLOGE DU COQ – TEMPS FRACTAL 

L’HORLOGE DU COQ , TEMPS FRACTAL  – Impression numérique sur altuglas – dimensions 65 x 52 cm – avec musique et film intégrés à l’œuvre / Musique de JS Bach  » Sonate en D majeur pour piano – BWV 963  » – 2018
 
L’Horloge du coq, temps fractal  –  Impressions numériques sur altuglas avec sa partition en triptyque de 35  x 165 cm – l’ensemble 217 cm – 2018 
QR CODE DE L’HORLOGE DU COQ – TEMPS FRACTAL 
Pour accéder au film et à la musique, scanner le
QR code avec votre appareil photo smartphone
sinon avec l’application I-nigma.

MICROCOSMOS FRACTAL – LA LIBELLULE

MICROCOSMOS FRACTAL, LA LIBELLULE  – Impression numérique sur altuglas – dimension : 65 x 52 cm – avec musique et film intégrés à l’œuvre / Musique de Béla Bartok, « Mikrokosmos » – 2018  
Microcosmos fractal, la Libellule–  Impressions numériques sur altuglas avec partition en triptyque de 35  x 165 cm – l’ensemble 217 cm – 2018 
QR CODE DU DUO FRACTAL – MICROCOSMOS FRACTAL – LA LIBELLULE –  
Pour accéder au film et à la musique, scanner le
QR code avec votre appareil photo smartphone
sinon avec l’application I-nigma.

LOTUS FRACTAL REFLETS

LOTUS FRACTAL – REFLETS – Impression numérique sur altuglas – 65 x 52cm – avec musique et film intégrés à l’œuvre – Musique de Claude Debussy «  Reflets dans l’eau » pièce pour piano – 2018  
Lotus fractal reflets –  Installation panoramique spécialement réalisée pour l’exposition » Les Chants Fractals de Jean-Claude Meynard  » à la galerie Lelia Mordoch (Nov 2018 – Janvier 2019)  – avec musique et film intégrés à l’œuvre – Musique de Claude Debussy «  Reflets dans l’eau » pièce pour piano  – 2018 
 
QR CODE DU LOTUS FRACTAL REFLETS  
Pour accéder au film et à la musique, scanner le
QR code avec votre appareil photo smartphone
sinon avec l’application I-nigma.

 » L’Animal fractal que je suis », le livre de Jean-Claude Meynard

Mis en avant

26 octobre 2018, les éditions Connaissances et Savoirs annoncent la parution du livre de J-C. Meynard :  » L’Animal fractal que je suis », sous-titré, l’homme et la complexité du réel. 

Bonne couverture copie 3

Avec  » L’Animal fractal que Je suis « , intitulé qui pose d’emblée une redéfinition de l’homme, l’artiste nous invite à reconfigurer, avec des outils nouveaux, une nouvelle géométrie, notre vision du monde.

Deux grandes parties composent le livre : un  » abécédaire  » qui décline, par mots-clés, les facettes multiformes du travail de l’artiste, et  » Pour suivre  » qui regroupe, par thèmes, les différents écrits critiques et analytiques qui, depuis 35 ans, ont jalonné son parcours de plasticien.

Comme le fait remarquer Jean-Claude Chirollet,  » L’Animal fractal que Je suis » est un livre à double entrée. C’est à la fois un ouvrage très personnel – l’artiste utilise le  » Je » et se révèle dans son intimité de créateur – et aussi une véritable réflexion sur les rapports entre la science et l’art.

Extrait du livre ( page 24)

 » Depuis trente cinq ans, mon œuvre s’est construite de métamorphoses en métamorphoses, comme une spirale répétant la même courbe, le même questionnement – un questionnement existentiel figuré sous la forme d’une silhouette humaine circulant inlassablement dans la complexité du monde.  Quant à moi, pour ne pas stopper ma course picturale, pour échapper à l’immobilisme de toutes définitions, pour libérer mes propres métamorphoses, mes propres avatars, j’ai ouvert ma frontière d’homme, j’ai brouillé les territoires et me suis nommé : Animal Fractal… »

Informations complémentaires

Ce livre existe à la vente au format papier et au format numérique (eBook). Il est disponible à la commande dans toutes les librairies, et Fnac, Amazone, etc

 

Jean-Claude Meynard au Colloque de Mouans-Sartoux

C’est à Mouans-Sartoux, Alpes-Maritimes, dans les jardins du Château… que se tient chaque année, depuis 27 ans, début septembre, le Colloque de Mouans-Sartoux.

Crée en 1991 par le docteur Paul Charbit, ce colloque réunit pendant quelques jours des personnalités éminentes du monde de la science, de la pensée, et des arts pour débattre et partager leurs connaissances et leurs expériences autour d’un thème choisi.

« Chaque année, en septembre, au Colloque de Mouans-Sartoux, pendant quelques jours les bruits du monde s’estompent et l’on vit dans un autre monde, celui du savoir… des philosophes, des scientifiques, des poètes, des écrivains, des cinéastes, des peintres, viennent de partout pour une réunion de famille d’esprits et pour partager leurs connaissances… et pendant ces quelques jours, Paul Charbit, à qui nous devons ces rencontres,  invente le même miracle : il abolit le temps. » D’après un texte de Jean-Michel Folon (2000) 

Cette année, le thème du Colloque est l’AUDACE…Imprimer

 » De l’Audace…  » œuvre de Jean-Claude Meynard spécialement créée pour le Colloque de Mouans-Sartoux 2018

Affiche 2018-Bis Web

Affiche du Colloque 2018 réalisée à partir de l’œuvre de Jean-Claude Meynard  » De l’audace… »

 

Recto Flyer ACTU

Annonce du Colloque de Mouans-Sartoux – 2018  » CERVEAU – AUDACE – ART  » – Avec Paul Charbit, le film, et le livre sur le colloque. En flashant le QR code vous pouvez visionner le film sur le colloque  » Portraits de Septembre « dans son intégralité.

LES EDITIONS DU COLLOQUE 

Verso Flyer ACTU

Chaque année, depuis 28 ans, l’affiche du Colloque est réalisée par un artiste. Ainsi au fil des années se sont constituées  » Les Editions du Colloque ». La plupart de ces affiches sont aujourd’hui épuisées. Restent quelques exemplaires de l’affiche de Folon ( année 2003) et de l’affiche de Sosno ( année 2006). Depuis 2015,  les affiches sont réalisées à partir d’œuvres de l’artiste fractal : Jean-Claude Meynard, œuvres portant sur le thème dédié.

*Confe renciers Art-Cerveau-Audace

 

 

La sculpture « World » de Jean-Claude Meynard à Valbonne pour la coupe du monde de Football 2018… bleu blanc rouge !

IMG_2958

La « World » de Jean-Claude Meynard en haut de l’escalier  » bleu blanc rouge »  de la place Vallis Bona à Valbonne dans les Alpes-Maritimes.

C’est la nuit, en douce, avec audace et talent, qu’une équipe de jeunes valbonnais a peint les marches de cet escalier qui mène à la place Vallis Bona de Valbonne ! Du bleu, du blanc, du rouge… pour la coupe du monde de Football 2018 !