Flipper de Jean-Claude Meynard – Histoire d’un tableau

Le Flipper - Tableau hyperréaliste de Meynard - 1974  - Collection privée

Flipper – Tableau hyperréaliste de Meynard – peinture sur toile – 1974 – Collection privée

Flipper de Meynard – la période hyperréaliste

Au tout début de son parcours d’artiste peintre, dans les années 1970, Meynard aborde déjà  la complexité du réel mais par sa figuration la plus exhaustive : l’hyperréalisme

Cependant, ses toiles de l’époque qui représentent des mythologies urbaines, scènes de rue, bar, flipper, moto, ne sont pas des constats «photographiques» mais un travail pictural consistant à représenter le réel avec une surabondance d’éléments visuels telle que notre perception s’en trouve à la fois comblée et surprise.

Comme l’écrira Gilles Plazy, « (…) Chez Meynard, toute image, même la plus apparemment réaliste, est un fantasme. C’est dans la ligne du pop-art que Meynard a d’abord montré sa virtuosité de dessinateur. Il fallait le voir peindre une moto, les innombrables bouteilles derrière le comptoir du bistrot, ou en quatre tableaux reconstituer le paysage d’une rue de la Butte Montmartre en une vue panoramique.. La précision dite photographique en peinture nous trouble et jadis déjà le trompe l’oeil créait un fascinant malaise. Peut-être est-ce qu’il y a quelque chose de maniaque dans l’extrême précision, une façon de remplir le tableau de détails pour que s’y perde le regard, et sans doute aussi un désir un peu fou de ne rien laisser échapper d’une réalité qu’on ne peut  pourtant représenter que dans la mesure où on s’en retire. »

En fait Meynard ne reproduit pas le réel, il organise et orchestre « un effet de réalité ». Dans ses toiles, la composition est dépourvue de hiérarchie et de centre focal. Les détails les plus infimes sont figurés au même niveau de réalité et le près et le loin ont la même focale. Le regard du spectateur peut alors saisir au même instant, l’ensemble et le détail, le macro et le micro, le premier et le dernier plan : une vision plus vraie que nature, une vision fausse. Et c’est à travers cette vision-là, ce prisme du « faux vrai » que  Meynard nous dévoile la société des années 70 – la société de consommation, toute en images et spectacles – où l’homme devient image lui aussi, ni plus vivant, ni plus réel que toutes les autres pièces du puzzle avec lesquelles il partage le même degré d’existence pu d’inexistence.

Toutes les toiles hyperréalistes de Meynard renvoient ainsi l’homme à sa surface.

 Brasserie - Toile hyperréaliste de Meynard - 1974

Brasserie – Meynard – 1974 –  » Avec l’hyperréalisme de Meynard,  l’homme devient image, aussi rutilant que son comptoir… ni plus vivant, ni plus réel qu’un objet. » – Collection privée. U.S.A.

Basket - Toile Hyperréaliste de Meynard - 1975

Basket – Jean Claude Meynard – 1975 – collection privée U.S.A

La Motocyclette de Meynard  - Peinture hyperréaliste sur toile 89x130cm

La Motocyclette de Meynard – Peinture hyperréaliste sur toile 89x130cm – 1973 – Collection privée.

La Motocyclette de Meynard  - Lithographie intitulée " Mars"

La Motocyclette de Meynard – Lithographie intitulée  » Mars »  – 1975

"Hyper Street" de Meynard - 1974/1975  - Tabeau hyperréaliste de 7 mètres de longueur - en quadryptique.

« Hyper Street » de Meynard – 1974/1975 – Tabeau hyperréaliste de 7 mètres de longueur – en quadryptique. Collection privée.

"Hyper Street" de Meynard - 1974/1975  - Tabeau hyperréaliste de 7 mètres de longueur - en quadryptique.

« Hyper Street » de Meynard – 1974/1975

"Hyper Street" de Meynard - 1974/1975  - Tabeau hyperréaliste de 7 mètres de longueur - en quadryptique.

« Hyper Street » de Meynard –

Hyper Street - Meynard - Partie droite du quadryptique

Hyper Street – Meynard – Partie droite du quadryptique – 1

Hyper Street  - 2

Hyper Street – 2

Hyper Street 3

Hyper Street – 3

Hyper Street 4

Hyper Street 4

 Lamborghini - Tableau hyperréaliste de Meynard - peinture sur toile - Collection privée

« Lamborghini » – Jean Claude Meynard – peinture sur toile – 1976 – Collection privée Tunisie.

" Métropolitain"  - Meynard - Tableau hyperréaliste  - peinture sur toile

 » Métropolitain » – Jean Claude Meynard – Peinture sur toile – 1974

Meynard – 1974 – 2000 – De l’hyperréalisme au Fractal – Mise en échos  

Depuis 35 ans, Meynard, qui explore la complexité du réel, a créé des univers picturaux de factures très différentes pourtant, lorsque l’on rapproche ses univers d’époques éloignées, des Echos se font jour comme autant de répliques d’un séisme primitif que l’on imagine fondateur de l’acte de peindre.

Ce processus a été mis en évidence lors de l’exposition « Babel, la Géométrie des Enigmes », au Centre d’Art – Villa Tamaris (Var, France) en 2010.

Par la volonté du directeur du Villa, Robert Bonaccorsi, l’exposition, regroupant 35 années de création, avait été organisée en mêlant les grands cycles de Meynard dont : l’Hyperréalisme et la Dimension Fractale de l’Homme… donnant ainsi à voir l’extrême cohérence de l’œuvre.

« Meynard a toujours travaillé sur la forme, de l’hyper réalité à la géométrie fractale, il a tracé les figures de la complexité et de l’homme, et montrer qu’une forme était toujours en devenir, en transformation et renouvellement, c’est pourquoi ses re-créations de la Villa Tamaris ont été possibles et fulgurantes parce déjà en germes dans son parcours. » Extrait du livre «  Babel, la Géomérie des Enigmes »

Jean-Claude Meynard - " Hyper-Street "(Peinture sur toile de 7 mètres de longueur ) 1974  sur une "Rue fractale" 2010 (Sérigraphie numérique sur p.v.c) Cette installation a été présentée au Centre d'Art Villa Tamaris en 2010

Meynard –  » Hyper-Street « 1974, la toile « Hyperstreet  » est positionnée sur la  « Rue fractale » de Meynard réalisée en 2010 (Sérigraphie numérique sur p.v.c)
Cette installation a été présentée au Centre d’Art Villa Tamaris en 2010.

Jean-Claude Meynard - "Echo" 2005 (Architecture fractale) - Brasserie" 1975 (Acrylique sur toile)

Jean-Claude Meynard – « Echo » 2005 (Architecture fractale) – Brasserie » 1975 (Acrylique sur toile)

Meynard - "Maison Fractale" 2004 (Architecture numérique) - " Le Métropolitain" 1974 (Acrylique sur toile)

Meynard – « Maison Fractale » 2004 (Architecture numérique) –  » Le Métropolitain » 1974 (Acrylique sur toile)

Notice Biographique.

En 1981, Meynard reprendra la figuration du Flipper dans sa série  » Shizophrénie « … où il travaillera sur le thème du double -Exposition N.Y.

Exposition Jean-Claude Meynard à N.Y. 1981

Affiche de l’exposition Jean-Claude Meynard à Zoma Gallery N.Y.  Février/ Mars 1981

300 SL PAPILLON – Jean-Claude Meynard – Installation chez Mercedes Benz – France

LA 300 SL ET L’EFFET PAPILLON DE MEYNARD

Depuis longtemps Jean-Claude Meynard travaille sur des réalisations créatrices d’univers aléatoires, à l’image des réseaux planétaires : l’interaction constante entre le « un » et le « tout », le décalage des points de vue, les changements de dimensions, d’espaces et de perceptions, sans oublier toutes les perturbations et incidents qui peuvent advenir et engendrer de multiples conséquences, phénomène connu sous le nom « d’effet Papillon ».

« Je cherche à montrer comment des circonstances particulières appelées « hasard », c’est à dire l’aléatoire inhérent au vivant, peuvent modifier la forme d’un tout par un système de conséquences infinies. »*

Pour le Mercedes Art Center, Meynard crée une scénographie qui met en parallèle son oeuvre fractale sur « l’effet Papillon » avec l’évolution dans le temps de l’emblématique voiture 300 SL portes papillon pour le lancement du nouveau roadster Classe SL. Suspendu dans l’espace, « Morpho », le papillon fractal de Meynard domine l’ensemble tandis que, au sol, ses œuvres fractales reprennent sur le même thème des impressions de volumes et de profondeurs labyrinthiques.   * Extrait d’une interview avec Henri-François Debailleux pour le livre « Meynard ».

Jean-Claude Meynard – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

Jean-Claude Meynard et la 300 SL – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

Jean-Claude Meynard – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

Jean-Claude Meynard – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

Jean-Claude Meynard – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

Jean-Claude Meynard – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

Jean-Claude Meynard – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

Jean-Claude Meynard et la 300 SL – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

Jean-Claude Meynard – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

Jean-Claude Meynard – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

Jean-Claude Meynard – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

Jean-Claude Meynard – Installation fractale chez Mercedes Benz – Rueil-Malmaison, Ile-de-France, Avril/Mai/Juin 2006

 

Partager:

WordPress:

Soyez le premier à aimer ceci.

Poster un commentaire

Jean-Claude Meynard et Joël Stein… géométries en duo.

Jean-Claude Meynard et Joël Stein vus par Philippe Vermes

Jean-Claude Meynard et Joël Stein – Deux géométries exposées en 2001  à la galerie Lavignes Bastille. Photo Philippe Vermes.

 Article H.F.Debailleux sur Jean-Claude Meynard et Joël Stein

L’INFINI MIS EN ABÎME

4 avril 2001 à 00:23

Par DEBAILLEUX HENRI-FRANÇOIS

L’infini, c’est un peu comme Rome: plusieurs chemins peuvent y mener. Et au moins deux, comme le met très bien en perspective cette exposition qui confronte les démarches de Joël Stein (né en 1926) et de Jean-Claude Meynard (né en 1951).

Au rez-de-chaussée de la galerie, une sélection d’oeuvres datées de 1960 à 1981 rappelle le parcours de Joël Stein, qui fut l’un des fondateurs (aux côtés de François Morellet notamment) du Grav (Groupe de recherche d’art visuel, créé en 1960, à Paris, et dissous en 1968). Elles s’amusent d’Accélération optique (titre d’une pièce), de compositions avec des trames, des labyrinthes, des trièdres… pour mettre en place des jeux visuels et des perspectives infinies.

Au premier étage, les oeuvres de Jean-Claude Meynard introduisent, elles, à une autre géométrie, non euclidienne celle-là, puisqu’il s’agit de la géométrie fractale. Celle avec laquelle Meynard (pilier du Mouvement fractal, créé en 1994) travaille depuis plus de dix ans, comme le rappelle en introduction la toile Cristaux (de 1991), suivie de quelques autres de différentes séries et surtout les toutes récentes. On y retrouve le travail sur la complexité, la mise en abîme, l’autosimilarité, les jeux d’échelle, le réseau qui anime la recherche de l’artiste, mais encore plus poussé qu’auparavant. Réalisées en impression numérique sous Plexiglas et en relief, elles saturent l’espace d’excès visuels (de signes, de lignes, de formes) et d’arborescences, pour évoquer l’effet papillon, qui, de fil en aiguille et de la chrysalide à la lumière, se cristallise lui-même en papillon et ainsi de suite. Spirales sans fin pour ouvrir de nouvelles perspectives et de nouveaux infinis, des plus petits aux plus grands et vice versa.

Galerie Lavignes-Bastille. 27, rue de Charonne, 75011.

 Jean-Claude Meynard et Joël Stein - Joël Stein et Jean-Claude Meynard - Le Grav, le Fractal... deux géométries en duo - Photo de Philippe Vermes

Jean-Claude Meynard et Joël Stein, Joël Stein et Jean-Claude Meynard – Le Grav, le Fractal… deux géométries en duo exposées en 2001 à la galerie Lavignes-Bastille – Photo Philippe Vermes

            

 

MEYNARD VU PAR …

 Jean-Claude Meynard et Joël Stein vus par Philippe Vermes Vermes - Exposition Lavignes Bastille " Les Infinis " - Paris

André Campana et Jean-Claude Meynard  devant  le tableau " Le FLIPPER"    de Meynard à l'arrière plan - 2011

André Campana et Meynard devant le tableau  » Le FLIPPER » à l’arrière plan – « Le Flipper » appartient à l’époque hyperréaliste de Meynard – 1973 –

Meynard devant une toile de Jacques Poli - Exposition Jacques Poli à la Vllla Tamaris - 2012

Meynard devant une toile de Jacques Poli – Exposition Jacques Poli à la Vllla Tamaris – 2012

Meynard - Tournage du films sur la sculpture "World" - Novembre 2012 -

Meynard – Extrait tournage du films sur la sculpture « World » – Novembre 2012 –

Meynard - Tournage du film sur la sculpture "World" Novembre 2012

Meynard –  Extrait tournage du film sur la sculpture « World » Novembre 2012

Meynard - Extrait film sur la sculpture "World" -

Meynard – Extrait film sur la sculpture « World » –

Meynard - Interview - exposition " World Champagne" - Octobre 2011

Meynard – Interview – création de la sculpture  » World Champagne » –  Champagne Joël Michel – Brasles – Octobre 2011

 

Ahmet Ertug et Jean-Claude Meynard

Image

Art Fair Istanbul - Chez Riff Art Projects - Jean-Claude Meynard et Ahmet Ertug

Le  » Papillon Fractal » de Jean-Claude Meynard et la photo de Ahmet Ertug, « L’Opéra Garnier », chez Riff Art Projects – CI Contemporary Istanbul – Novembre 2012 –

CI Contemporary Istanbul – Novembre 2012 – sur le stand de la galerie Riff Art Projects ont été mis côte à côte  la photo de Ahmet Ertug sur  « l’Opéra Garnier  » et le « Papillon Fractal » de Jean-Claude Meynard.

Ligne de fuite et vision de la complexité, ces deux oeuvres ont semblé fonctionner en écho, depuis d’autres échos ont suivi…  

Ahmet Ertug - Photo Bibliothèque du Sénat - Paris

La photo de la Bibliothèque du Sénat à Paris par Ahmet Ertug – en écho avec le « Livre Ouvert » de Jean-Claude Meynard

"Le Livre Ouvert" de Jean-Claude Meynard (plexiglas et impression numérique)

« Le Livre Ouvert » de Jean-Claude Meynard (plexiglas et impression numérique) en écho à la photo de Ahmet Ertug, bibliothèque du Sénat à Paris.

"Bibliothèque du Trinité Collège à Dublin " - Photo Ahmet Ertug

La photo de la Bibliothèque du Trinité Collège à Dublin  » de Ahmet Ertug… en écho  avec le « Corpus » de Jean-Claude Meynard

"Corpus" de Jean-Claude Meynard en écho à la Bibliothèque du Trinité Collège de Dublin par Ahmet Ertug

« Corpus » de Jean-Claude Meynard en écho à la photo de la Bibliothèque du Trinité Collège de Dublin par Ahmet Ertug

DEMEURES FRACTALES DE MEYNARD – Les Corps Fractals

« LES CORPS FRACTALS », GALERIE MARETTI ARTE MONACO

DECEMBRE 2006 / JANVIER 2007

Les « Corps Fractals » sont la première Demeure Fractale conçue par Meynard selon un mode opératoire qu’il développera par la suite pour d’autres demeures : investissant un lieu (Musée, Centre d’Art, Galerie…) il en rompt la géométrie et, selon le processus de réplication fractale, démultiplie les perspectives, les plans, les espaces… Au cœur de cette déstructuration très organisée, il insère des tableaux, des sculptures, des créations graphiques, comme d’autres espaces possibles, d’autres imaginaires qui se font échos et font échos à l’ensemble.

Dans ces demeures fractales, l’unique repère, le point fixe, reconnaissable, est une silhouette humaine, une sorte de double, à la fois figure graphique du peintre et graphe universel de l’homme.

Cette silhouette humaine icônique  – homme debout de dos, marchant – va servir de référent majeur aux «  Corps Fractals ». Choisie comme matrice, la silhouette va se propager, se multiplier et démultiplier en d’infinis corps fractals qui vont occuper tout l’espace de la galerie ainsi que les espaces environnants, y compris la rue.

Christian Maretti, très intéressé par le projet, acceptera que la totalité des murs de sa galerie soient « sérigraphiés » et que les corps fractals tracent une immense arborescence dans l’espace.

Des tableaux prendront place sur l’arborescence elle-même jusqu’à – apparaître/disparaître – comme des échos.

La galerie Maretti deviendra alors une caisse de résonnance fractale.

Demeure Fractale " Les Corps Fractals" - Meynard - 2006 - Monaco -

Demeure Fractale  » Les Corps Fractals » – Meynard – 2006 – Monaco –

Demeure Fractale - Les Corps Fractals - Meynard - Monaco 2006... ensemble fractale : oeuvres fractales positionnées sur des murs de sérigraphies... interdépendance oeuvres espace.

Demeure Fractale – Les Corps Fractals – Meynard – Monaco 2006… ensemble fractale : oeuvres fractales positionnées sur des murs de sérigraphies… interdépendance oeuvres espace.

Demeure Fractale - Les Corps Fractals - Meynard - Monaco 2006... ensemble fractale : oeuvres fractales positionnées sur des murs de sérigraphies... interdépendance oeuvres espace.

Demeure Fractale – Les Corps Fractals – Meynard – Monaco 2006… ensemble fractale : oeuvres fractales positionnées sur des murs de sérigraphies… interdépendance oeuvres espace.

Demeure Fractale " Les Corps Fractals" - Jean-Claude Meynard - 2006 - Monaco -

Demeure Fractale  » Les Corps Fractals » – Jean-Claude Meynard – 2006 – Monaco –

Demeure Fractale - Les Corps Fractals - Meynard - Monaco 2006... sur un mur de sérigraphies aux corps fractals, l'oeuvre "L'Escalier"

Demeure Fractale – Les Corps Fractals – Meynard – Monaco 2006… sur un mur de sérigraphies aux corps fractals, l’oeuvre « L’Escalier »

Demeure Fractale " Les Corps Fractals" - Jean-Claude Meynard - 2006 - Monaco -

Demeure Fractale  » Les Corps Fractals » – Jean-Claude Meynard – 2006 – Monaco –

Demeure Fractale " Les Corps Fractals" - Jean-Claude Meynard - 2006 - Monaco -

Demeure Fractale  » Les Corps Fractals » – Jean-Claude Meynard – 2006 – Monaco –

Demeure Fractale " Les Corps Fractals" - Jean-Claude Meynard - 2006 - Monaco -

Demeure Fractale  » Les Corps Fractals » – Jean-Claude Meynard – 2006 – Monaco –

Demeure Fractale "Les Corps Fractals" - Meynard - L'oeuvre "Aquarius" est positionnée sur un mur sérigraphie - 2006 - Monaco

Demeure Fractale « Les Corps Fractals » – Meynard – L’oeuvre « Aquarius » est positionnée sur un mur de sérigraphies  – 2006 – Monaco

Demeure Fractale " Les Corps Fractals" - Jean-Claude Meynard - 2006 - Monaco -

Demeure Fractale  » Les Corps Fractals » – Jean-Claude Meynard – 2006 – Monaco –

Demeure Fractale  "Les Corps Fractals" - Meynard - 2006 - Monaco.  Les oeuvres « Icares » sont positionnés sur un mur de sérigraphies démultipliées…

Demeure Fractale « Les Corps Fractals » – Meynard – 2006 – Monaco. Les oeuvres « Icares » sont positionnés sur un mur de sérigraphies démultipliées…

Demeure Fractale " Les Corps Fractals" - Jean-Claude Meynard - 2006 - Monaco -

Demeure Fractale  » Les Corps Fractals » – Jean-Claude Meynard – 2006 – Monaco –

Demeure Fractale " Les Corps Fractals" - Jean-Claude Meynard - 2006 - Monaco -

Demeure Fractale  » Les Corps Fractals » – Jean-Claude Meynard – 2006 – Monaco –

DEMEURE FRACTALE A SAUVE

A LA MAISON DES COMTES – A SAUVE DANS LE GARD (FRANCE) – UNE NOUVELLE « DEMEURE FRACTALE » DE MEYNARD – AOÛT, SEPTEMBRE 2012

Installation d’une « Demeure Fractale » de Meynard, à Sauve dans le Gard, France – Août, Septembre 2012

Installation d’une « Demeure Fractale » de Meynard, à Sauve dans le Gard, France – Août, Septembre 2012

Installation d’une « Demeure Fractale » de Meynard, à Sauve dans le Gard, France – Août, Septembre 2012

Installation d’une « Demeure Fractale » de Jean-Claude Meynard, à Sauve dans le Gard, France – Août, Septembre 2012

Installation d’une « Demeure Fractale » de Jean-Claude Meynard, à Sauve dans le Gard, France – Août, Septembre 2012

Installation d’une « Demeure Fractale » de Jean-Claude Meynard, à Sauve dans le Gard, France – Août, Septembre 2012

Installation d’une « Demeure Fractale » de Jean-Claude Meynard, à Sauve dans le Gard, France – Août, Septembre 2012

Installation d’une « Demeure Fractale » – Détail – de Jean-Claude Meynard, à Sauve dans le Gard, France – Août, Septembre 2012